Page 2

ECOLOGIE

L’agent de la Conservation International de l'écotourisme, Mr Nimith : 

"Le charme du Cambodge réside dans ses zones sous-développées et dans la beauté naturelle".

 "Il faut protéger les plages de Sihanoukville, en forçant les centaines d'entreprises privées, a adopter un écologisme, car le Cambodge perdra plus qu'il ne gagne, si les plans de développement ne sont pas plafonnées. Ce développement menace « les zones protégées» ou les habitats naturels côtiers, il n'y a actuellement aucune stratégie et aucun contrôle sur le développement. Les plans du gouvernement semblent prêts à accueillir un tourisme haut de gamme sans tenir compte de l'environnement.  

..."Le ministère du Tourisme pousse pour le développement de Sihanoukville pour augmenter le nombre de touristes, mais la ruée vers l'expansion pourrait conduire au surdéveloppement, menaçant ainsi l'industrie touristique du Cambodge plutôt que de l'améliorer".


DEVELOPPEMENT & REGLEMENT

Le directeur du tourisme à Sihanoukville, Mr Som Chenda :

"Sihanoukville est avant tout une destination touristique de plage et d'îles, et en tant que telle toutes ses plages et ses îles doivent être développées pour attirer plus de touristes".  

Mr Chenda a insisté pour que le développement protège l’environnement. "Le développement, apporte aussi des avantages financiers, qui aideront à la protection de l'environnement". 

Il poursuit ; "Les commerçants sur les plages polluent, en mettant leurs propres intérêts avant l'environnement" et
précise que : "même si l'avis d'expulsion a été annulé, certaines entreprises sur Otres Beach ont construit des résidences et des chambres d'hôtes permanentes qui ne sont pas conformes aux règlements municipaux. 

«Les autorités ne laisseront pas les habitants construirent des maisons, faire de la vente et de la location pour des intérêts privés car la plage est publique et détenue par l'Etat. Certains d'entre eux font de cette zone un endroit sale et ne font pas les bonnes choses».  "Ceux-ci devront être enlevés et les commerces de plage être normalisés".